«Auto-gazelle» la toute première petite voiture solaire fabriquée en Afrique, particulièrement dans la République du Sénégal a été présentée officiellement au public le 09 février 2018. Cette merveille n’est autre que la réalisation des ingénieurs de l'ESP (École Supérieure Polytechnique) de Dakar. Ces derniers sont spécialisés dans les domaines de la science, de la technique et de la gestion.
Une fois de plus donc, les étudiants de ce prestigieux établissement de formation professionnelle placé sous la tutelle du ministère de l’Enseignement supérieur du Sénégal ont montré leurs aptitudes à aller de l’avant en matière de la technologie. Un savoir-faire que les universitaires sénégalais n’ont plus à démontrer face aux autres jeunes de leur âge habitant des autres pays développés.   
En fait, ils sont une dizaine d’étudiants à former l’équipe pour relever le défi et tenter la fabuleuse aventure. Ils sont issus entre autres, de la filière du Génie mécanique, du Génie électrique et du département de Gestion. D’ailleurs, nombreux ont été les obstacles techniques mais en vain, ils ont pu les surmonter, d’après Cheikh Guèye de la dernière année d’ingénierie de Conception en électromécanique.
En outre, des universités et des écoles de renom ont également contribué à la réussite de ce projet intégrateur devenu aujourd’hui un projet fédérateur, selon le professeur Maguette Cissé. Il a été lui-même assisté par d’autres professeurs ainsi que des techniciens. Le design de l’ «Auto-gazelle» est par exemple, l’œuvre d’un étudiant en Master de l’Ecole polytechnique de Milan. Quant à l’étude du marché, elle a été réalisée par les étudiants de l’Ecole des HEC (Hautes Etudes Commerciales) de Montréal.
Pour informations, la voiturette «Made in Sénégal» compte deux places. Son tableau de bord et ses pédaliers sont reliés à une source de production d’énergie. Les roues utilisées sont celle des motos.  Par ailleurs, ce prototype construit à partir des plaques photovoltaïques par l’un des pays de l’Afrique de l’Ouest est qualifié de «voiture utilitaire, qui roule sans carburant, sans faire de bruit et qui ne pollue pas l’environnement».
Par extension, la construction de quelques 10.000 véhicules de même type va résoudre les besoins énergétiques de nombreux villages se trouvant sur le territoire sénégalais, a précisé le porteur du projet. En effet, cette nouvelle invention ne sert pas seulement pour produire de l’éclairage mais elle a aussi été créée pour faire marcher les motopompes pour irriguer ou bien aider à faire fonctionner des moulins, d’après ses explications.