Les courses automobiles sont les seuls domaines où l’Afrique n’excelle pas encore. Une situation qui ne devrait pas ternir l’image de ce continent, selon l’avis de Ludovic Pezé, fondateur de la MFT (Motors Formula Team). Pour ce faire, il s’est fixé comme principal objectif de faire triompher, le jour venu, un pilote d’origine africaine à la plus haute marche du podium dans une course de voiture.

D’ailleurs, la raison d’être de sa société spécialiste en sport automobile et en communication implantée en France trouve essentiellement son fondement dans la mise en valeur du continent africain par la contribution directe des investisseurs. Sinon, la MFT dispose déjà un certain budget de 500.000 à 700.000 euros pour faire face à une saison qui comportera au minimum six courses.

Ainsi, ce passionné de sport automobile entend changer la donne avec son ambitieux projet initié depuis 2014. D’ailleurs, c’était une année importante à marquer d’une pierre blanche pour cette société spécialiste en sport automobile et en communication en Afrique. En effet, non seulement, la toute jeune écurie de la MFT s’est distinguée dans sa catégorie au cours d’un essai en Formule 4 à Dijon mais encore elle a gagné quatre fois successive les championnats de slalom et de drift organisés à Maurice.

Dans la même foulée, l’entrepreneur start-up Ludovic Pezé entend apporter sa modeste contribution dans la lutte contre l’insécurité routière avec de nombreux accidents routiers dans cette île de l’Océan Indien. Pour avoir une certaine idée, il y avait eu 15.037 collisions du mois de janvier au mois de juin 2017, d’après le Road Transport and Road Traffic Accident Statistics dans ce pays.

En ce qui concerne l’année 2018, l’entreprise MFT voudrait bien franchir quelques étapes avec les éventuelles aides financières. On peut citer notamment, la multiplication des participations aux championnats, le recrutement de quelques pilotes (deux ou trois), gagner l’estime des concurrents au niveau des prestigieux circuits européens ou encore se concentrer davantage sur des programmes de formations en conduite et en ingénierie mécanique sur le continent africain.

Pour la petite histoire, il faut savoir que le jeune Franco-Mauricien n’est pas un novice dans le monde du sport automobile. En effet, son père, un mécanicien en karting l’a appris à se familiariser à diverses courses de voitures dés son plus jeune âge. Par ailleurs, coïncidence ou pas, Ludovic Pezé a vu le jour dans la principauté de Monaco, célèbre pour être l’un des plus grands Prix mondiaux à disputer.